vignette arcanes.JPG

Galerie ARCANES/DIJON  Galerie "Arcanes" Dijon 1994

Le pastel, auquel s'attache souvent l'idée de douceur feutrée,Zaurin l'utilise à contre-courant des idées reçues.....

VOYAGE AU BOUT DE LA MATIERE  Galerie "Les HEURES CLAIRES"/MONTBELIARD  1993

Des pastels d'une grande force à découvrir à la Galerie "Les HEURES CLAIRES" à Montbéliard. Jusqu'au 16 Mai.

Que veulent dire ces formes tourmentées, étirées, explosées? Ces corps inachevés ou déja décomposés....Poignant ! "Quelque chose d'insondable, de mystérieux, d'impalpable, et en même temps une froide recherche de la vérité" explique Gérard Zaurin qui expose actuellement à la Galerie "Les Heures Claires" à Montbéliard.

 

La froide recherche on la retrouve dans une technicité maitrisée.

Le mystérieux qui apparaît, ce sont les émotions, les énergies inconscientes qui l'habitent et qu'il exprime dans un univers de profondeur. Entre la vision méthodique et les choses subjectives comme la mort, la pythie...Gérard Zaurin essaie de trouver un équilibre.En trois ans de mouvance, le style du peintre a évolué, Vers la douceur. D'ailleurs, il ne fait plus de toiles, seulement des pastels. Et des sanguines de temps à autres.

Une démarche parrallèle à la peinture où la pensée "roule toute seule" . Une pensée qui bouge. Qui part d'un point, amène à un tout autre. Mais entre les deux, un pont solide. C'est à la fois cartésien, et du domaine de l'illumination. Le ciel et l'enfer ne font il pas partie du même monde?

Gérard Zaurin a quelque chose de rare. Il accepte de vivre ses énergies opposées. A travers la peinture. Etre vrai: c'est ne pas se bercer d'illusions. La mort par exemple " Je n'aimerais pas me réveiller mort.C'est horrible. Ma mort, je veux le vivre ! La mort est un sujet qui trouble, qui fascine. J'y pense de plus en plus. C'est une idée à laquelle il faut s'habituer....Essayer de l'imaginer, la désirer...." Des certitudes, il n'en a pas: "Pour ce qui est d'après, on verra bien...."

Dans ses peintures, on trouve surtout des corps dans leur nudité. En convulsion, ou tétanisés, comme si d'invisibles tortionnaires étaient à l'oeuvre, comme si le peintre voulait savoir ce qu'il y a au bout de la matière. Sorte de basculement vers un ailleurs...."La vie n'est pas belle, seules les images de la vie sont belles" se souvient le peintre  ( Dixit Arthur SHOPENHAUER ).

La vie nous torture. Souvent, elle ne nous fait pas de cadeaux. Ou des cadeaux désagréables. On se construit avec des douleurs...."

Il y a trois ans encore, le style de Gérard Zaurin marquait sa révolte avant tout. En reconnaissant sa violence -que nous portons tous en nous- en l'apprivoisant avec son pinceau, l'artiste a rencontré sa douceur, son calme. "Quelque chose de très lent, presque immobile. c'est comme si ça se figeait une fraction de seconde, avant de repartir". Dessiner, peindre, lui permet d'évacuer, il doit le faire. "Sinon, je deviendrait cinglé !". Quand l'oeuvre est terminée, il le sait intérieurement: "Si je n'ai plus d'émotion, j'arrête. L'important, c'est l'émotion que l'on met dedans".

Gérard Zaurin est un être à la recherche de la justice, d' honnêteté. Avec lui même d'abord. "Etre vrai avant tout"

 

Chantal CHARBONNIER L'Est Républicain/ Avril 1993

vignette atelier.JPG

ET ZAURIN CREA L'HOMME  Galerie "La Cour des Arts"Belfort 1992

Emotion, grandeur et beauté à La Cour des arts, du 7 au 28 Novembre, avec l'exposition des oeuvres du peintre audincourtois Gérard zaurin...

vignette atelier2.JPG

ZAURIN VISIONNAIRE  Galerie "La Cour des Arts" Belfort 1992

Devant les oeuvres de Gérard Zaurin, on réagit, on s'exprime. On hurle son indignation ou son dégôut, on encenses ses audaces ou on admire son professionnalisme. Mais on ne peut s'en tirer ni par l'indifférence rassurante, ni par le consensus hypocrite...

GERARD ZAURIN: L'ART QUI DERANGE   Seloncourt 1990

Il aime laisser venir les choses librement et refuse notre monde où l'imagination bat au ralenti. Révolte et contestation...

Il a du talent ce Gérard là......De la rage au ventre aussi...

© 2014 par Gérard ZAURIN. Created with Wix.com