PONTORNO 1494 – 1557 Déposition de Croix



Le maniérisme correspond en art à la période entre la Renaissance et le baroque, c'est-à-dire entre 1530 et 1610, moment où le baroque prend son essor. Pendant longtemps, cette période a été considérée dans l'histoire de l'art comme la « Deuxième Renaissance », donc comme un avatar de la Renaissance. Mais une autre approche, plus récente (amorcée par le théoricien Curtius) considère le maniérisme comme le chaînon manquant entre la Renaissance et le Baroque.

Il semble que ce soit l'épidémie de peste en Italie en 1527 et le sac de Rome la même année qui aient provoqué la rupture avec l'esprit de la Renaissance. Ces deux évènements marquent en effet la rupture avec l'idéal d'harmonie qui prévalait.


Le maniérisme exige de ses artistes des oeuvres qui surprennent, enchantent, affolent, inquiètent. Mais l'objectif est de déclencher une émotion. C'est un art de la sensation, de l'émotion et du sentiment : les artistes cherchent à rendre la stridence du son. Le maniérisme recherche élégance, raffinement, insolite, effet de surprise, caractéristiques que l'on retrouve ensuite dans la poésie et l'art baroque. Après les grands maîtres la Renaissance, l’art est parvenu à un tel degré de perfection, que les artistes puisent leurs sources d’inspiration chez leurs aînés : il s’agit ainsi avant tout d’un art de citation, d’imitation, mais non d’un copiage servile.


Le Maniérisme, Une avant-garde du XVIe siècle, Patricia Falguière, Gallimard Découvertes

#maniérisme

Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square